LES DIRECTIONS SOUS TUTELLE DU CABINET DU MAIRE

LA CELLULE DE COMMUNICATION

Le Chef  de la cellule de communication : Brice HONDI

Composition

La Cellule de Communication (CCOM) de la Mairie de Cotonou comprend :

  • chef de Cellule ; – Le Secrétariat Administratif ;
  • le Service des Relations Publiques et Evénementielles (SRPE) ;
  • le Service Multimédias et de la Presse (SMP) ;
  • le Service d’Edition et de Communication Interactive (SECI).

Le Secrétariat Administratif dispose d’un agent de liaison.

Organisation

Le Chef de la Cellule de Communication exerce ses activités sous la supervision et le contrôle du Directeur de Cabinet. Elle est dirigée par un Chef de Cellule ayant rang de Directeur.

Attributions

 

La Cellule de Communication a pour mission d’assurer la visibilité de la Mairie de Cotonou en termes d’image, de performances, de crédibilité et de résultat/impact. A ce titre, elle est chargée :

  • de proposer et de mettre en œuvre, après validation par le Maire, le plan de communication de la mairie ;
  • de gérer les relations du Maire avec les médias ;
  • de préparer une revue de presse quotidienne à l’attention du Maire ;
  • de fournir aux médias publics et privés des informations diffusées par toutes les personnes physiques et morales ; – De faire couvrir, par les médias, les activités de la mairie ;
  • de constituer les archives de presse écrite et audiovisuelle sur les activités de la mairie ; –
  • de réaliser des enquêtes sur l’impact des actions de communication mises en œuvre par le Maire ;
  • d’exécuter toutes autres actions nécessaires en matière de communication ;
  • de contribuer à la rédaction des termes de référence, des marchés et contrats de son secteur, en liaison avec les structures spécialisées dans les marchés publics.

En outre, le Chef de la Cellule de Communication élabore et adresse au Directeur de Cabinet un rapport trimestriel d’activités.

Organigramme de la cellule de communication

LA DIRECTION DE LA POLICE MUNICIPALE

Le Directeur  de la Police Municipale : Calixe NAHUM

Composition

La Direction de la Police Municipale comprend :

  • le Directeur de la Police Municipale (DPM) ;
  • le Directeur Adjoint de la Police Municipale (DAPM) ;
  • le Service Radio et Communication (SRC) ;
  • le Service de l’Information et de la Prévention (SIP) ;
  • le Service de la Voie Publique (SVP) ;
  • le Service des Equipements, de la Protection, de Secours et d’Appui (SEPSA).

La Direction de La Police Municipale dispose en outre d’un Secrétaire administratif ayant rang de Chef de Division et d’un Agent de Liaison.

Organisation 

La Direction de la Police Municipale est confiée à un agent municipal de la catégorie A. Placé sous la supervision et le contrôle du Directeur de Cabinet du Maire, le Directeur de la Police Municipale est assisté d’un Adjoint, cadre de la Police Nationale du rang d’Inspecteur de Police ou d’Officier de Paix, en activité. Le Directeur de la Police Municipale est chargé de la coordination générale des services de ladite direction. Le Directeur Adjoint de la Police Municipale joue le rôle de Conseiller technique du Directeur.

Attributions

Les attributions de la Direction de la Police Municipale sont celles définies pour le Maire aux articles 18 à 21 du présent arrêté. Le Directeur de la Police Municipale contribue également à la rédaction des termes de référence, des marchés et contrats de son secteur, en liaison avec les structures spécialisées dans les marchés publics. Par ailleurs, le Directeur de la Police Municipale assure le suivi et la coordination générale des activités des services placés sous son autorité. Il élabore et adresse au Directeur de Cabinet un rapport trimestriel d’activités.

Oraganigramme de la Direction de la Police Municipale

LA CONSEILLERE TECHNIQUE AUX AFFAIRES JURIDIQUES

La Conseillère Technique aux Affaires Juridiques : Sènami ZINZINDOHOUE BADET

Sous la supervision et le contrôle du Directeur de Cabinet et en liaison avec les structures techniques compétentes, il exécute les missions ci-après :

  • assister le Directeur de Cabinet, en cas de besoin, lors des audiences du Maire ;
  • contribuer, en liaison avec les structures techniques compétentes, à l’étude et au suivi des dossiers à caractère juridique ;
  • contribuer, dans ce même cadre, à l’élaboration des accords de coopération ;
  • exécuter toutes les tâches relevant de sa compétence et à lui confiées par le Maire ou le Directeur de Cabinet ;
  • élaborer et adresser au Directeur de Cabinet un rapport trimestriel d’activités.
LE CONSEILLER TECHNIQUE A L’ECONOMIE ET AUX FINANCES

Le Conseiller Technique à l’Economie et aux Finances : Gbègnimon HINDE

Sous la supervision et le contrôle du Directeur de Cabinet, le Conseiller Technique à l’Economie et aux Finances exécute les tâches suivantes, en liaison avec les structures techniques compétentes :

  • contribuer à la relance de l’économie municipale ;
  • en liaison avec les structures techniques compétentes, selon le cas ;
  • proposer au Maire des mesures en vue de l’amélioration de l’efficacité et de la compétitivité de l’économie municipale et des opérateurs économiques ;
  • proposer au Maire un mécanisme de promotion et de financement des microprojets ;
  • formuler des mesures tendant à l’augmentation des investissements dans la commune ;
  • contribuer à la formulation de l’adéquation entre le budget municipal et le plan de développement municipal ;
  • élaborer le budget du cabinet et suivre son exécution ;
  • monter les dossiers de financement ;
  • assister le Maire dans la mobilisation des ressources extérieures et intérieures ;
  • assister, en cas de besoin, le Directeur de Cabinet lors des audiences du Maire ;
  • initier, négocier les caractéristiques des prêts et concours non remboursables ;
  • proposer au Maire des mesures pour la rationalisation des choix budgétaires en tenant compte des incidences de charges récurrentes ;
  • assurer les relations avec les banques et les institutions (nationales, régionales et internationales) de financement du développement ; a
  • ssister le Maire lors des audiences accordées aux personnalités des secteurs économique, financier et commercial ;
  • élaborer et adresser au Directeur de Cabinet un rapport trimestriel d’activités.
LE CONSEILLER TECHNIQUE AUX AFFAIRES SOCIALES ET AU SUIVI DES ARRONDISSEMENTS

Le Conseiller Technique aux Affaires Sociales et au Suivi des Arrondissements : Aristide AÏLO 

Sous la supervision et le contrôle du Directeur Adjoint de Cabinet et en liaison avec les structures techniques compétentes, le Conseiller Technique aux Affaires Sociales et au Suivi des Arrondissements a pour tâches : 

  • d’assister, en cas de besoin, le Directeur de Cabinet dans les audiences du Maire et d’en faire le compte rendu ; – De promouvoir la mobilisation sociale et de suivre les relations du Maire avec les différentes associations communautaires et les groupes d’opinions dans le cadre de la mise en œuvre de la politique municipale ;
  • d’exécuter toutes les tâches à lui confiées par le Maire ou le Directeur Adjoint de Cabinet ;
  • le Conseiller Technique aux Affaires Sociales et au Suivi des Arrondissements est en outre l’interface du Maire auprès des Conseils d’Arrondissement.

A cet égard, il est chargé, sous le contrôle du Directeur Adjoint du Cabinet et en liaison avec le Secrétaire Général Adjoint, de promouvoir et d’animer le bon fonctionnement des Conseils d’Arrondissement, notamment en ce qui concerne :

  • le respect de la périodicité des sessions ;
  • la préparation desdites sessions ;
  • la participation effective des membres ;
  • le bon déroulement ; – Le système de rapportage ;
  • l’assistance à la prise en compte, au niveau de la réunion de la municipalité et des autres structures municipales, des problèmes soulevés par les élus infra communaux ;
  • etc.

Dans l’accomplissement de sa mission, le Conseiller Technique aux Affaires Sociales et au Suivi des Arrondissements est assisté de deux collaborateurs chargés chacun d’assurer, en ses lieu et place, l’appui au profit d’un lot d’arrondissements et des quartiers qui en dépendent. Les personnes ainsi chargées du suivi ou de l’appui au suivi des arrondissements devront s’attacher à éviter toute interférence directe dans la gestion quotidienne des arrondissements et des quartiers. Le Conseiller Technique aux Affaires Sociales et au Suivi des Arrondissements élabore et adresse par voie hiérarchique au Directeur de Cabinet un rapport trimestriel d’activités.

LES CHARGES DE MISSION

Les Chargés de Mission :

Réné HOUNYEME

Ganilou GNONLONFOUN

Robert CAKPO

Enork YAKA

Sous la supervision et le contrôle du Directeur de Cabinet, les Chargés de Mission représentent le Maire à diverses occasions et contribuent à l’amélioration et à la consolidation de l’image positive de la Commune. A cet égard, ils peuvent se voir confier par le Maire des missions spécifiques, permanentes ou temporaires, dans différents domaines tels que l’Enseignement, la Culture, les Sports, la Santé, le Genre, l’Action Sociale, les Technologies de l’Information et de la Communication, etc. Ils exécutent notamment, en liaison avec les structures techniques compétentes, les tâches ci-après :

  • éudier les doléances des populations touchant aux secteurs dans lesquels ils interviennent et proposer les réponses à la signature du Maire ;
  • contribuer à améliorer l’image du Maire dans les domaines concernés ;
  • exécuter tous travaux, tâches et missions à eux confiés par le Maire ou le Directeur de Cabinet ;
  • élaborer et adresser à l’autorité de rattachement un rapport trimestriel d’activités.